Au sujet du mérou brun (Epinephelus Marginatus)

Nous avons pu le constater en 2009, le mérou se reproduit sur les côtes du Var (photo prise au lance tropilles, La Londe les Maures).

Voici quelques données concernant la population du mérou brun tirées de la publication Travaux scientifiques du Parc national de Port Cros, volume 24-2010.

Lors du premier recensement du mérou sur Porquerolles en 2008, 97 individus ont été répertoriés. Dans la zone superficielle, on ne rencontre pas de mérous de grande taille (> 70 cm).

Sur Port Cros, le recensement est annuel depuis 1993, il est effectué par des apnéistes et des plongeurs scaphandre. En 2008, on a comptabilisé 565 mérous : 268 sur La Gabinière, 204 sur Port Cros Sud-Est, 30 sur Bagaud, 17 sur Port Cros Ouest et 12 sur Port Cros Nord. La population a été multipliée par plus de 6 en 15 ans et on note parallèlement une forte augmentation de la biomasse.

La classe la plus représentée est celle des femelles (de 50 à 75 cm), les mâles sont les individus supérieurs à 75 cm et atteignant 100 à 110 cm. Les individus dont la taille est inférieure à 50 cm entrent dans la catégorie des immatures.

Contrairement à Porquerolles, on rencontre des mérous de grande taille à de faibles profondeurs.

Dans l’avenir, on assistera sans doute à une stabilisation de la population sur les sites abrupts (La Gabinière, Croix, Vaisseau) et à une dispersion vers des sites périphériques.